Actualités Santé

Conseils santé, vie affective, sexualité, témoignages, cette page « actualités santé »
vous propose des articles santé dont le contenu est conforme
aux données de la science médicale et régulièrement actualisés.
Bonne lecture !

Visites à domicile versus téléconsultation médicale

L’une comme l’autre invite le médecin au domicile du patient. Mais les manières d’y être présent varient selon qu’il s’agisse d’une visite à domicile ou d’une téléconsultation médicale. Quelles sont les différences d’interactions entre le patient et le médecin, et qu’est-ce que cela change au déroulement de l’acte médical ? Décryptage.

Visites à domicile : un acte médical ritualisé

Les visites médicales au domicile du patient restent indispensables pour les patients grabataires, souvent à 100 % ALD (Affections Longue Durée) et elles évitent les hospitalisations de plus ou moins longue durée. Les visites médicales présentent aussi l’intérêt pour le médecin de découvrir ou de connaître le lieu de vie du patient, riche d’enseignements pour adapter le traitement et la conduite à tenir. En redéployant à partir de sa sacoche les outils médicaux, le médecin recrée pour son patient les conditions d’un acte médical ritualisé, proche de la consultation médicale au cabinet avec l’interrogatoire, l’examen clinique et la rédaction de l’ordonnance. La présence physique du médecin dans le territoire du patient ajoute à la liturgie de l’acte médical.

Téléconsultation médicale : un espace thérapeutique un peu différent

Lors d’une téléconsultation médicale, le médecin est présent au patient par le biais de l’interface numérique du smartphone ou de l’ordinateur. Une présence médicale virtuelle, différente de celle de la visite médicale à domicile mais familière désormais pour de nombreux patients, en particulier les plus jeunes, qui ont l’habitude de ce mode de communication numérique. Pour autant, l’espace thérapeutique qui est ainsi déployé entre le patient et le médecin, retrouve les rituels de l’acte médical, inspection, interrogatoire, examen clinique et rédaction d’une ordonnance. Certes l’examen clinique est limité du fait du caractère virtuel de la consultation mais cet examen clinique reste possible par l’œil de la caméra du smartphone (gorge, peau, conjonctives…), en sollicitant le patient pour réaliser une autopalpation (du ventre, des adénopathies…)*. Ce transfert de compétences médicales est particulièrement apprécié par les patients.

Alternance visites à domicile et téléconsultations médicales

L’acte de soin ne demande qu’à s’accomplir en présence d’une confiance (du patient) t d’une conscience (du médecin), une rencontre entre un désir d’être soigné et celui de soigner. C’est ce qui se passe naturellement lors d’une téléconsultation médicale pour peu que les freins, tels que préjugés ou soucis exclusifs de rentabilité soient levés. Pour les patients en ALD 100 % l’alternance entre visites médicales à domicile et téléconsultations est pertinente éviter les déplacements juste pour renouveler une ordonnance. Une manière de rendre complémentaires, ces deux modes de visite à domicile.

SIX SIGNES QUI MONTRENT QUE VOTRE ENFANCE A ETE TOXIQUE

Parfois une vie entière ne suffit pas pour se guérir d’une enfance toxique. Voici six troubles émotionnels qui vous tourmentent peut être et témoignent d’un conditionnement familial toxique. La prise de conscience de leur présence en vous et de leur impact sur votre vie psychoaffective est un préalable à tout travail personnel pour vous détacher de ces conditionnements de l’enfance.

 

1 – Vous culpabilisez pour tout

Votre entourage va mal ? C’est votre faute. Vous avez des difficultés dans votre travail ? C’est que vous n’êtes pas à la hauteur. Vos parents ont été maltraitants ? Non c’est vous qui étiez un(e) enfant difficile. Cette culpabilité permanente pour les difficultés que vous pouvez rencontrer tout au long de votre vie est le corollaire d’une hyperresponsabilité vis à vis de ce qui vous arrive. Sans doute un bon conditionnement familial de culpabilisation dans une enfance où vous n’avez pas connu l’insouciance de l’enfance avec des parents adultes et sécurisants…

2 – Vous êtes susceptible

Une remarque sur votre look ? Vous prenez cela pour une critique. Vos amis vous taquinent ? Vous vous sentez agressé. Vos idées sont contestées par des proches ? Vous avez l’impression qu’on vous rejette vous et vos idées. Cette hypersusceptibilité est la conséquence d’un désir d’être toujours parfait et de ne donner prise à aucune critique. C’est aussi la conséquence d’un manque de confiance en soi, souvent le fruit de disqualifications répétées durant l’enfance.

3 – Vous recherchez toujours l’approbation

Dans votre travail ou à la maison, vous êtes toujours à l’affût d’encouragements et d’éloges pour vos actions ou vos productions. Et vous êtes rassuré quand l’entourage professionnel, familial ou amical vous fait des compliments. Mais comme le dit Jean de la Fontaine dans la fable Le corbeau et le Renard : « tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute » et vous pouvez vite devenir une proie facile pour les manipulateurs et pervers de tout poil…L’amour qui vous a été donné dans l’enfance a peut-être été conditionnel ou ambiguë…

4- Vous êtes hypersensible au malheur des autres

Un proche va mal ? Vous vous précipitez pour l’aider et le soutenir. Les drames humains comme les cataclysmes, les guerres, les actes terroristes vous affectent profondément ? C’est que vous êtes sensible au malheur des autres voire hypersensible ce qui n’est pas un mal en soi. Mais si cela occupe tout le temps votre champ de conscience, cette hypersensibilité peut être source de souffrance pour vous-même. Elle peut témoigner d’une identification à la souffrance comme celle que vous avez peut-être ressentie dans votre enfance.

5 – Vous êtes sévère avec vous-même

Un échec dans votre vie professionnelle ? Vous vous blâmez. Une promotion ? C’est sans doute liée à de la chance ou un concours de circonstance. Bref vous êtes sévère avec vous même et vous ne vous accordez pas le mérite de vos succès. Alors pour être parfait et éviter l’échec, vous travaillez beaucoup et vous vous mettez tout seul la pression au point parfois de frôler le burn-out. Avec en toile de fond, toujours ce désir de plaire et éviter de décevoir vos parents.

6 – Votre vie affective est compliquée

Vous supportez depuis longtemps un pervers narcissique du fait d’une dépendance affective ? Vous ne rencontrez dans votre vie affective que des loosers ? Vous vous ennuyez quand vous sortez avec quelqu’un d’équilibré et aimant ? C’est que vous êtes dans la répétition et, pour vous, les relations affectives ne peuvent être que dépendantes, conflictuelles et source de souffrance. Comme dans votre enfance…

7 – Rien n’est inéluctable

Si un ou plusieurs de ces dysfonctionnements émotionnels sont présents dans votre vie relationnelle, ne désespérez pas. Ce qui importe, comme le disait Jean-Paul Sartre, « ce n’est pas ce qu’on a fait de nous, mais ce que nous faisons nous-même de ce qu’on a fait de nous »*. Aussi après la prise conscience que ce qui vous tourmente aujourd’hui est lié à une enfance toxique, c’est dans un travail personnel qu’il vous faut vous engager pour cicatriser de cette enfance, en retenir le meilleur (la vie qui est en vous déjà…) et faire la paix avec vous-même et votre enfance… Car rien n’est inéluctable…

Dr Jean-Pierre Rageau, médecin et psychanalyste.

* Jean-Paul Sartre,  dans « Saint Genet, comédien et martyr » (1952)

MAUVAISES ODEURS CORPORELLES : QUE SIGNIFIENT ELLES ?

Aussi désagréables soient-elles, les odeurs corporelles sont, pour la plupart, banales et nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Toutefois, si une odeur devient forte ou inhabituelle, il faut y prêter attention car elle est peut-être le signe d’un problème de santé…

Hypochondrie : une maladie anxieuse à traiter

Les personnes souffrant d’hypochondrie agacent souvent leur entourage et leurs médecins. Pourtant leur mal-être est réel : ils n’ont pas rien. Ces « malades imaginaires » ont besoin eux aussi d’être reconnus, écoutés et traités car leurs préoccupations anxieuses sont souvent envahissantes dans leur quotidien.

Ejaculation précoce : quelles solutions ?

A l’instar des troubles de l’érection (dysfonction érectile), l’éjaculation précoce interroge à la fois sur la dimension comportementale et neurobiologique de ce symptôme mais aussi sur la dynamique relationnelle du couple et son contexte psychoaffectif. Ce symptôme humiliant touche environ 20 % des hommes.

 

10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter.

Ronflement, sifflement, craquement, gargouillis… Notre corps peut parfois être très bruyant. Mais que signifient ces bruits, et de quoi peuvent-ils être le signe ? Les réponses du docteur Jean-Pierre Rageau, médecin généraliste. 

Lire la suite

DIX SYMPTÔMES À PRENDRE AU SÉRIEUX.

Crampes, douleurs, saignements… On sait rarement quels symptômes prendre au sérieux. Voici les signes auxquels il ne faut pas faire la sourde oreille – même si certains peuvent sembler bénins…

Lire la suite

HUIT TRUCS CONTRE LES BOUFFÉES DE CHALEUR.

Elles touchent huit femmes sur dix à la ménopause, durent jusqu’à dix minutes et s’accompagnent de sudations. Contre les bouffées de chaleur, on a longtemps prescrit des traitements hormonaux (THS/THM)… mais il existe des solutions plus simples et moins controversées !

Lire la suite

10 SOLUTIONS CONTRE LE RONFLEMENT

Le ronflement touche 60 % des hommes après 50 ans et 40 % des femmes passé 60 ans ! Longtemps considéré comme anodin, il est aujourd’hui associé à des apnées du sommeil… Toutes les solutions – des petits trucs à la chirurgie – pour lui couper le sifflet !

Lire la suite

10 SOLUTIONS CONTRE LA FATIGUE !

La fatigue n’est pas une fatalité ! Mais en cas de baisse de régime passagère, faut-il opter pour des compléments alimentaires, changer ses habitudes nutritionnelles, dormir un peu plus ou faire la sieste ? Dix solutions qui marchent pour retrouver tout son tonus !

Lire la suite